MADA2016

« Dans la vie Alexia, il ne faut pas avoir peur. Il faut avancer, tomber, se relever. Et il ne faut pas culpabiliser. L’église a culpabilisé le monde entier, des siècles. Pourquoi? » Ce sont les mots de Père Stefano un soir alors que nous dînions dans sa maison des enfants. Père Stefano, c’est un homme sage. De petite taille, le ventre rebondi, il a une grande moustache et des yeux clairs qui expriment une grande assurance. Quand on est avec lui, on se sent sûr de soi, rien ne peut arriver. Peut être parce que Père Stefano a beaucoup vu, beaucoup vécu?

En 1984, il est arrivé comme missionnaire capucin à Ambanja. Cette petite ville qui n’avait pas de route goudronnée alors, était coupée du monde pendant la saison des pluies. Et il n’y avait tellement rien, que les gens mourraient d’une simple appendicite. Il était prêtre, il était chirurgien. Alors…

Voir l’article original 1 382 mots de plus

Publicités

Père Stefano, sa clinique et sa maison des enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s