A visionner: petite vidéo pour illustrer les journées en brousse

MADA2016

« On voyage non pour changer de lieu mais d’idées »

Plus d’une cinquantaine de femmes de tout âge sont assises à même le sol. Elles nous attendent devant le dispensaire de brousse. Certaines sont là depuis des heures. Elles ont entendu à la radio qu’une gynécologue Vaza (=blanc) venait aujourd’hui. Elles n’ont jamais vu de gynécologue. La plupart n’ont jamais vu de médecin tout court. Alors elles sont ici aujourd’hui. Et elles nous observent. On descend du camion et on décharge nos cartons. Un nuage de poussière nous entoure. Le chemin est terreux, il y a du vent. Le dispensaire est une petite maison en ciment composée de trois pièces éclairées par des fenêtres sans vitres et séparées par des portes branlantes. Quand on entre, une odeur putride envahit notre corps tout entier et nous donne la nausée. On entend des grincements et des couinements au dessus de nos têtes. Quand…

Voir l’article original 1 708 mots de plus

Publicités

Campagne de dépistage à Befotaka

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s